Apple Neural Engine : la Pomme veut aussi sa puce IA

neural-engine-apple

La nouvelle technologie se développe à vive allure. Mis à part la guerre du design, celle de l’intelligence des téléphones est en ce moment en cours. Sur ce, Apple veut se lancer dans l’intégration de la puce IA (Intelligence artificielle). La firme de Cupertino est en train de faire des études pour la création de cette puce afin de l’embarquer dans des supports tels que l’iPhone.

En quoi consiste la puce IA d’Apple ?

Dotée d’un nom de code Apple Neural Engine, la puce IA de la Pomme est un moyen permettant d’alléger et de faciliter les tâches du CPU et du GPU. A ce titre, elle s’annonce utile dans la reconnaissance faciale (dans l’application Photos) et vocale ou également la réalité augmentée. Tous ces éléments essentiels sont déportés vers une puce dédiée, au lieu de recourir au cloud. De ce fait, cette option offre la possibilité d’économiser la consommation électrique des terminaux iOS qui le couvrent en les déchargeant de toutes ces tâches. C’est un peu comme une IP assimilée dans un futur produit SoC (System on Chip) du genre Axx, ressemblant dernier processeur sophistiqué Snapdragon de Qualcomm. Ces gammes de systèmes sont dédiées aux terminaux de la catégorie des iPad et iPhone depuis 2010 mais également pour la montre connectée Apple Watch, au composant pour la gestion du sans-fil des écouteurs AirPods. C’est également la même chose pour le cas du scanner d’empreinte digitale dans les MacBook Pro, où la Pomme est sur le point de faire un test d’une puce destiné à un mode « low power ». Cependant, Apple n’a pas encore dévoilé cette information mais la grande firme est en train de se lancer dans sa réalisation. Ce n’est même pas la première fois qu’elle développe une telle puce pour ses autres produits, à savoir l’A10 incorporé dans l’iPhone 7 ou encore le Siri.

Apple Neural Engine pour avoir des futurs iPhone moins énergivores

Apple Neural Engine est un composant qu’Apple plancherait pour ses futures générations d’iPhone. Outre ses fonctions classiques comme la prédiction de frappe, elle endosse un rôle majeur pour des différentes tâches actuellement attribuées aux développeurs. Grâce à la réduction de ces charges, l’Apple Neural Engine rend l’iPhone moins énergivore, ce qui reste encore la faiblesse de ces terminaux à présent. En fait, ils ne doivent plus solliciter l’aide du processeur central ni entrer en communication avec les serveurs d’Apple pour exécuter des tâches à distance. Ces procédés requièrent assez d’énergie surtout à cette époque de lancement du réseau 4G. C’est vrai que le Central processing unit ou CPU s’avère être très puissant et efficace, mais il est aussi très énergivore.

Avec la puce intelligence artificielle, sa consommation sera réduite de façon importante. Il est à noter que les fabricants de téléphones mobiles concurrencent ardemment dans cette option.

Dorénavant, l’iPhone est capable d’accomplir localement ces traitements jugés sophistiqués avec la puce qui lui fournit une étincelle d’intelligence.

En bref, Apple Neural Engine est une petite puce aux lourdes tâches, aussi bien polyvalente et très performante en ce qui concerne la détection des mouvements, la gestion de l’application photo et surtout la consommation d’énergie.

apple-iphone-neural-engine